Le yoga, autrement

«Oh non, le yoga, très peu pour moi. Je suis aussi souple qu’un bâton de ski !»
«C’est bien trop mou. J’ai besoin de me muscler.»
«Quoi ? Rester immobile une heure durant en proférant des Ooooohmmmm à tout va ? Impossible !».
Si telles ont été vos pensées à la lecture du titre de cet article, nous sommes désolées de vous contredire… Mais vous auriez tort de considérer le yoga comme un simple loisir relaxant, dicté par la souplesse d’adeptes capables de se gratter l’oreille gauche avec leur pied droit. Ce peut être, aussi, une activité sportive dynamique et tonifiante, dont les étirements ne sont que la partie visible de l’iceberg.

Oubliez ces représentations clichés des traditionnels yogas hatha, ashtanga ou iyengar. Bousculez vos standards et laissez-nous changer votre regard sur cette technique, au travers de pratiques originales.

Le yoga chaud

Yoga chaud

Le yoga chaud, qu’est-ce que c’est ?

S’il porte le qualificatif de chaud, ce yoga ne se pratique pas pour autant dans une cage d’ascenseur en compagnie du sosie de Ryan Gosling ; mais plutôt dans une salle chauffée à une moyenne de 40°C, avec un taux d’humidité atteignant les 40%.

Les deux formes de yoga chaud les plus courantes et courues sont le Bikram Yoga et le Moksha Yoga ; toutes deux issues du traditionnel yoga hatha. La différence majeure entre les deux réside dans les poses pratiquées et la dimension environnementale du Moksha Yoga. En effet, ses studios sont conçus dans des matériaux écologiques, durables et respectueux de notre planète.

Le yoga chaud, comment ?

Durant 60 à 90 minutes, au rythme d’une respiration maîtrisée, les élèves concentrés enchaînent une vingtaine de postures et évacuent quelques litres d’eau de leur organisme. La séance se pratique debout puis assis, sur un tapis recouvert d’une serviette, dans une chaleur facilitant l’étirement du corps et l’élimination des toxines. Le cours s’achève par une séquence de relaxation.

Le yoga chaud pour qui ?

Le yoga chaud est à la portée de tous, peu importe votre souplesse ou votre connaissance du yoga. L’essentiel est de travailler à votre rythme et de veiller à ne pas dépasser vos limites. Buvez beaucoup d’eau et mangez léger avant et après le cours. Durant la pratique, pensez à vous hydrater quand vous en ressentez le besoin.

Pouvant provoquer des coups de chaleur, ce type de yoga est déconseillé aux femmes enceintes.

Le yoga chaud, pourquoi ?

Si le yoga est connu pour ses vertus déstressantes, il apporte de nombreux autres bienfaits ; dont ceux de renforcer les muscles, améliorer la posture générale, soulager les tensions et accroître la flexibilité.

Le fait de pratiquer cette activité dans une salle chauffée stimule le système cardiovasculaire et intensifie l’effort. Les participants éliminent donc plus de calories et, comme dans un sauna finlandais, nettoient leur organisme des toxines emmagasinées. Leur système immunitaire en ressort renforcé.
Le yoga aérien

Yoga aérien

Le yoga aérien, qu’est-ce que c’est ?

Le yoga aérien est basé sur la pratique traditionnelle du yoga Yyengar, qui utilise régulièrement des accessoires comme les cordes, les sangles ou les briques, pour approfondir les postures. Au détour d’exercices au sol et de poses dans les airs, réalisées à l’aide d’un tissu suspendu au plafond à un mètre du sol, les élèves travaillent à renforcer leur corps et développer leur équilibre et leur concentration.

Le yoga aérien, comment ?

Le yoga aérien se pratique en trois temps. Une séquence au sol, sur un tapis de yoga classique, qui permet au participant de se concentrer, d’étirer ses muscles, puis de s’échauffer en élevant son rythme cardiaque. Une séquence dans les airs, où, dans une sorte de hamac qui lui sert de harnais et de cocon, il effectue des postures de yoga habituellement réalisées au sol. Et enfin, la séance se clôture avec une période de relaxation, durant laquelle les élèves se détendent, libérés de la gravité.

Le yoga aérien, pour qui ?

Quels que soient votre âge, votre condition physique ou votre expérience, vous pouvez vous adonner aux joies du yoga aérien.
Cependant, sa pratique est déconseillée aux femmes enceintes, diabétiques et aux personnes souffrant d’hypertension ou de vertiges.

Le yoga aérien, pourquoi ?

Aussi apaisant que son prédécesseur, le yoga aérien permet de se muscler en douceur, de développer sa souplesse et d’améliorer la qualité de son sommeil. En se concentrant sur l’alignement du corps durant les postures, il soulage les douleurs du dos et améliore le maintien de la colonne vertébrale.

 

Sur ce, nous vous laissons méditer sur ces moyens originaux de vous zénifier la vie !

 

Crédits photo : Pinterest