Une maison saine à bonne température

À peine avez-vous enfourné votre gourmand gratin de macaronis au four, que la buée s’invite déjà sur les fenêtres de la cuisine. Un saut jusqu’à la poste du coin de la rue et le bout de votre nez joue les Rudolph, petit renne au museau rouge. Les signes sont là et ne trompent pas. Le froid est parmi nous et amène avec lui l’un de ses grands rendez-vous annuels… L’allumage du chauffage.

Entre compagnon frileux et belle-mère sujette aux bouffées de chaleur, il n’est pas toujours facile de satisfaire les volontés calorifères de chacun. Armée d’un chauffage au sol, de radiateurs électriques, d’une cheminée, ou d’un puits canadien, comment vous assurer d’avoir une maison saine et à la température idéale ?
La réponse en trois actions clés…

Faites le deuil de l’été

La saison estivale est belle et bien terminée. Mais ne désespérez pas ! Elle reviendra dans quelques mois, comme à son habitude. Et d’ici là, le moment est venu de profiter des chaleureux plaisirs hivernaux. Chocolats chauds, plaids douillets et chaussons fourrés se relaient pour vous faire oublier la chair de poule qui ornait vos bras.

Fini de déambuler de la chambre au séjour en débardeur, toutes bretelles dehors. La mode est aux pulls matelassés et aux grosses mailles torsadées. Même chez soi. On en profite donc avant qu’il ne soit trop tard et qu’il ne fasse trop chaud !

Régulez la température de votre intérieur

Pour votre confort, celui de votre porte-monnaie et celui de la planète, la température idéale de votre logement est évaluée à 19°C pour les pièces de vie ; à 21°C lorsque des enfants en bas âge ou des personnes âgées sont présents. Dans les chambres, une température inférieure de 2°C vis à vis du reste de l’appartement est conseillée pour faire de beaux rêves.

Si vous disposez d’un chauffage individuel, fixez le thermostat sur cette base. Sans thermostat, optez pour un thermomètre d’intérieur, qui vous permet de suivre en direct les variations thermiques de votre maison et, au besoin, d’ajuster vos appareils de chauffage.

Dépendante du chauffage collectif, pour lequel aucun régulateur ne vous a été confié, vous avez la possibilité de demander à votre syndic l’intervention d’un chauffagiste, si la température de votre habitation dépasse les 19°C. En effet, le décret n°79-907 du 22 octobre 1979 fixe à 19°C la température moyenne maximale de chauffage d’un logement ou d’un bâtiment.

S’il règne une chaleur excessive chez vous, n’hésitez donc pas à brandir le drapeau rouge !

Aérez votre nid

Chaque jour, ouvrez vos fenêtres 5 à 10 minutes pour aérer vos pièces. Nos rejets de dioxyde de carbone, les vapeurs des produits d’entretien mais aussi les particules émises par nos appareils électroménagers contribuent à ce que l’air intérieur se pollue plus vite que l’air extérieur. Pour le bien-être de nos poumons, bronches et autres cellules épidermiques, il est donc nécessaire de le renouveler quotidiennement.

N’ayez pas peur d’ouvrir grand vos fenêtres ; en quelques minutes, l’air de la pièce est renouvelé dans son intégralité, sans que les murs et meubles n’aient eu le temps de refroidir.
Pour une qualité de l’air plus appréciable, préférez aérer votre cocon le matin, entre 8h et 11h, et le soir entre 22h et minuit.

L’air frais c’est comme le chocolat… Une bouffée ou une bouchée et voici notre esprit revigoré !

Et pour encore plus de chaleur, retrouvez toutes nos astuces pour une déco cocooning de votre intérieur.
Crédits photo : We♥it.